Retrouvez un sommeil apaisé grâce à l’hypnose

Formation Hypnose

Mieux dormir

mieux-dormir

Le manque de sommeil représente une véritable souffrance pour beaucoup de personnes atteintes de ce symptôme. Cycle de sommeil trop court, sommeil léger, ou sommeil discontinu, de façon globale le repos n’est ni suffisant, ni régénérateur pour le corps.

L’hypnose médicale permet d’installer un état de conscience alternatif entre l’éveil et le sommeil, qui permet d’atténuer, et même temps, de soigner ces troubles dans la plupart des cas.

L’hypnose permet en quelques séances d’apaiser les angoisses les plus profondes, le stress, les préoccupations, et ainsi venir à bout des différents troubles que vous pouvez expérimenter, comme la parasomnie, la dyssomnie, ou encore l’hypersomnie.

Oubliez le temps où cette technique était considérée comme une pratique douteuse, car il s’agit aujourd’hui d’un véritable outil thérapeutique reconnu par le monde médical. En effet, de plus en plus d’hôpitaux et de cliniques y ont notamment recours pour apaiser les douleurs, et même se substituer à certaines anesthésies.

De plus, saviez-vous qu’il était possible de pratiquer l’autohypnose ? Pour ce faire, il existe des cours audio qui vous guident à travers les différentes étapes du processus de guérison.

Septique ou déjà convaincu ? J’ai justement écris cet article pour vous permettre de mieux comprendre la pratique de l’hypnose, et à termes, si vous le souhaitez, pratiquer sur vous-même cette technique de soin alternative.

Les troubles du sommeil et leurs causes médicales.

Il existe trois principaux troubles du sommeil avec les problématiques suivantes :

  1. phase d’endormissement trop courte.
  2. phase d’endormissement trop légère, ou saccadée.
  3. phase d’endormissement courte et qui ne procure pas de sensation de repos.

Il faut comprendre que ces troubles ne sont pas dus au hasard, mais sont généralement entraînés d’une part, par des causes organiques (douleurs articulaires ou musculaires, mauvaise circulation du sang, abus de médicaments soporifères, apnées du sommeil etc.), et d’autre part, des facteurs psychologiques (stress, dépression, anxiété, conflits etc.).

Cependant, l’insomnie n’est pas une fatalité et les traitements par hypnose obtiennent de très bons résultats. En tant que professionnel, mes patients sont souvent subjugués par la qualité de sommeil qu’ils arrivent à retrouver après leur hypno thérapie.

Lorsque nous sommes endormis, certaines régions du cerveau deviennent silencieuses, et permettent à d’autres d’entrer en activité pour diminuer le stress et les émotions anxieuses. Le travail de l’hypnose, et de l’hypnotiseur, est de permettre à un patient de rompre son état conscient, afin de se laisser emporter vers un état de rêverie propice à l’endormissement.
Le résultat de ce travail se traduit par la diminution du temps que le patient met à s’endormir, et une augmentation des heures de sommeil profond (seul stade qui permet au corps de bien de reposer).

Je signalerais par contre le fait que pour obtenir des résultats positifs, le patient doit être prêt à croire aux bénéfices de l’hypnose. Il faut être réceptif à cette technique curative, et se laisser bercer par les paroles de votre hypnotiseur.

De quelle façon fonctionnent l’hypnose et l’autohypnose ?

L’hypnose est un état modifié de la conscience, elle permet au patient d’accéder à un état de relaxation intérieure intense, qui permet de faire remonter à la surface du conscient des événements refoulés qui peuvent être à l’origine des troubles vécus au moment du coucher. Le travail de l’hypno-thérapeute à ce moment précis est d’amener le patient à se détacher de ces sentiments négatifs, et faire un premier pas vers la guérison.

Lorsque je démarre une séance d’hypnose avec l’un de mes patients, la première phase consiste à l’emmener dans un état de relaxation totale, pour cela j’utilise les techniques suivantes :

  • Incitation à la détente,
  • Apaisement des sens (insonorisation de la pièce, lumière tamisé, et température idéale),
  • Corps en position de relaxation.

Ces facteurs combinés permettent d’atteindre un état d’assoupissement qui mène au sommeil à proprement parlé pour une grande partie des patients.

L’hypnose appliquée à ce cas précis, est une façon de réapprendre à dormir de façon autonome et saine. Le patient devient ainsi capable d’accéder à un sommeil profond et réparateur.
Je conseille généralement de pratiquer environ 3 à 5 séances avec un hypno-thérapeute, avant de se lancer dans la pratique de l’autohypnose. A ce stade de sa thérapie, le patient peut sans problème opter pour des guides audio préenregistrés à écouter sur un Smartphone, une enceinte portative, ou autre matériel similaire.

L’autohypnose est une technique à la portée de tout le monde, bien que peu de personne en soit consciente. Il suffit pour cela d’être capable de lâcher prise, et de se laisser emporter dans ses pensées. C’est un état proche de celui dans lequel on est lorsque l’on se perd dans la lecture d’un bon roman, qu’on laisse son regard s’emporter au loin face à l’océan ou encore que l’on se prenne à rêver de nos futures vacances.

L’autohypnose est un moment où corps et esprit se synchronisent pour se détendre complètement. Cela n’a rien de mystérieux, c’est tout simplement un état naturel du corps humain.

Le rôle de nous autres hypnotiseurs, est de vous apprendre à maîtriser cet état de relaxation, afin que vous puissiez vous y replonger de façon consciente et volontaire au moment de dormir.

L’hypnose appliquée aux troubles du sommeil

La thérapie par l’hypnose est particulièrement efficace dans le traitement des troubles du sommeil du deuxième groupe : les parasomnies (réveil nocturne, somnambulisme, bruxisme, terreurs nocturnes etc.), ainsi que dans le sevrage des traitements médicamenteux somnifères.

Il faut bien comprendre que l’insomnie résulte d’un besoin inconscient du patient d’être hyper-vigilant et en contrôle de son environnement direct en permanence. Cette activité incessante du cerveau ne permet alors plus au patient d’accéder à un état normal de sommeil. Si ce schéma est récurrent, il évolue de jour en jour en peur de ne pas pouvoir s’endormir, et instaure peu à peu un état d’épuisement physique et psychologique chez le patient.

En outre, les somnifères ne représentent pas une solution efficace face à l’insomnie, et peuvent même créer un déséquilibre total de la capacité d’une personne à s’endormir. Les médicaments le contraignent à dormir, et créer une forme d’addiction chez le patient qui préfère opter pour cette solution de facilité, plutôt que de prendre le risque de passer une énième nuit sans sommeil.

C’est en cela que l’hypnose est différente, puisqu’elle rééduque le patient à réinstaurer dans ses habitudes le processus naturel qu’est le sommeil, en acceptant tout simplement de lâcher prise et se laisser aller à l’endormissement.

Voici schématiquement comment se passe les différentes étapes d’une séance d’hypno-thérapie :

  • Lors de la première séance, j’évalue le patient et je tente déterminer la source du problème qui provoque l’insomnie. Cela me permet ensuite d’adapter mes techniques de thérapie au type de trouble rencontré.
  • Ensuite, mon rôle est d’amener le patient vers un état d’hypnose et de relaxation. Cela implique une série de suggestions répétitives dans un environnement propice, pour que le conscient puisse accepter d’être guider dans un ailleurs où il se sente bien.
  • Je suggère alors au patient une série de pensées positives, accompagnées de métaphores, dans le but de lui permettre de se laisser aller à un état vaporeux où le sommeil représente une sensation de plénitude et de bien-être retrouvé.
  • Lorsque la séance touche à sa fin, après environ une trentaine de minutes, le patient est amené à revenir à lui. Un échange s’en suit afin qu’il puisse exprimer son ressenti sur ce qu’il vient de vivre. Cela me permet de préparer et d’anticiper les techniques et suggestions que je serais amené à faire lors de la prochaine séance.
Beaucoup de patients commenceront à noter des améliorations dans leur sommeil dès la première séance. Cependant, l’hypnose n’est pas une méthode miracle ; il s’agit d’un véritable travail qui permet d’obtenir des résultats effectifs réels après plusieurs séances, qui peuvent elles-mêmes être accompagnées de séance d’autohypnose à pratiquer en solitaire chez soi avec l’appui de guides audio.

Pratiquer l’autohypnose à la maison

Pour s’auto hypnotiser, il est possible de suivre un guide audio qui vous amènera, de la même façon que le ferais un hypno thérapeute, à un état de relaxation extrême qui vous permettra de poursuivre votre thérapie chez vous. Pour cela, il faut en général procéder de la façon qui suit :

  1. S’installer dans un espace qui vous apaise, comme dans votre chambre, ou votre salon, confortablement installé dans un canapé douillet.
  2. Suivre les instructions de la voix de l’enregistrement qui vous guidera à travers les étapes qui mèneront à votre état de sommeil.
  3. Pour que cela fonctionne de façon optimale, il vaut mieux écouter son enregistrement audio le soir, au moment du coucher.

Des résultats qui ne tardent pas à se faire sentir

Selon les statistiques, de nombreux patients sont réceptifs à la méthode de l’hypnose, et voient leur sommeil s’améliorer dès la deuxième séance de thérapie, avec 50 à 85% des personnes interrogées qui sont concernés.

Cela a un impact immédiat sur la qualité et le nombre d’heure de leur sommeil.

Pour les cas les plus complexes, l’hypnose s’avère tout de même efficace, bien que les séances nécessaires à une guérison effective soit d’environ 10 séances.

Formez-vous à l'hypnose

Découvrez toutes les formations Hypnose dès aujoud'hui !